Newsletter

Poulet sauté aux noix et edamames 桃仁鸡丁 táorén jīdīng

Un plat de poulet avec un fruit sec, la noix. D'après la médecine chinoise, c'est bien de manger un peu de noix en cette saison froide et sèche où le système respiratoire humain est devenu fragile. La noix aide à éliminer l'expectoration et apaiser le poumon. Mais comme elle est calorique, il vaut mieux en consommer en petite quantité. Vous avez remarqué ? La cuisine chinoise est très souvent associée à la médecine chinoise. On appelle ce mode de vie " 养生yǎngshēng ", nourrir la vie !

Pour 2 personnes
250 g de filet de poulet jaune fermier
25 g de cerneaux de noix
50 g de fèves edamames
1/2 ciboule
1 c. à soupe d'huile de tournesol
Pour la marinade
1 c. à soupe de sauce de soja claire
1 c. à soupe de vin jaune chinois (vin de shaoxing)
un peu de sel
Pour la sauce
1/2 c. à café de fécule de pomme de terre
1 c. à soupe de sauce de soja claire
1 c. à soupe de vinaigre de riz noir
40 ml d'eau
1 c. à café de sucre complet foncé (ou cassonade)
un peu de sel si nécessaire

Pour les fèves edamames, j'ai utilisé des surgelés, si vous n'en trouvez pas, vous pouvez les remplacer par d'autres fèves ou légumes.

Préparation
Coupez le poulet en petits dés.
Mélangez le poulet avec tous les ingrédients de la marinade, laissez mariner pendant au moins une demie heure.
Faites griller les cerneaux de noix au four pendant 15 à 20 min à 100°c.
Coupez la ciboule en rondelle.
Mélangez tous les ingrédients pour la sauce.
Chauffez l'huile à feu moyen dans un wok, ajoutez le poulet, remuez constamment pour éviter que les morceaux ne collent. Quand le poulet change de couleur, ajoutez les edamames. Poursuivez la cuisson pendant 1 à 2 min.
Ajoutez la ciboule en rondelles. Augmentez le feu. Bien remuez la sauce, versez tout de suite dans le wok, mélangez constamment. Dès que la sauce est prise, arrêtez la cuisson. Hors du feu, ajoutez les noix concassées. Salez si nécessaire.
Servez de suite.

10 commentaires:

  1. Bonjour Margot,
    Une recette de poulet comme j'aime... (comme toutes les volailles d'ailleurs...) je ne suis pas certaine de trouver ces fèves ici et pas la possibilité d'aller jusque chez Tang... mais je me contenterai de fèves ordinaires, bravo pour l'idée des noix dans ce plat, en effet, elles sont superbes en petite quantité pour apporter un peu de tonus en ces journées bien froides, merci pour cette délicieuse et succulente idée gourmande,
    Je te souhaite une excellente journée de lundi, bisous
    Jacqueline

    RépondreSupprimer
  2. Un plat de poulet qui me ravit et me parle beaucoup... A peine sortie de table, me voilà à nouveau affamée! :D
    Un délice que je dégusterais volontiers, merci !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. une recette comme je les aime, miamm et bisous a toi

    RépondreSupprimer
  4. oh que ça me plait en plus j'ai un paquet de noix a casser ça me donnera une bonne raison de m'y mettre!!! gros bisous margot

    RépondreSupprimer
  5. Tout ce que j'aime ! Un beau plat bien appétissant !

    RépondreSupprimer
  6. C'est vraiment un plat comme je les aime !
    Par contre je découvre ces fèves de soja...
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour la recette docteur Margot :)

    RépondreSupprimer
  8. Cette recette est géniale pour quiconque vit dans un pays nordique! Je la retiens pour mes petits-enfants et pour qu'elle soit encore plus calorique, je vais remplacer les noix par des noix de cajou. Après un tel repas, aucun camping devant le frigo, c'est assuré :-)
    Bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  9. Une recette étonnante à laquelle je n'aurai pas pensé. Je ne mange quasiment jamais de fèves, mais ta recette me donne bien envie de re-goûter :)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, je suis très heureuse d'avoir découvert ton blog qui est très sympa! Il n'y a pas beaucoup de blogs de cuisine asiatique en français:)

    RépondreSupprimer