Trouvez une recette par mot clé ou ingrédient

Chargement...

Menu Nouvel An chinois

Dans une semaine, on fêtera la nouvelle année sous le signe du singe de feu, je vous propose 2 options menu Nouvel An chinois pour cette occasion.

Cette année, j'ai fait une sélection des recettes de mon livre "Chine, toutes les bases de la cuisine chinoise", avec ce seul livre, vous pouvez soit réaliser un repas 100% chinois, soit un repas chinois mais servi à la française, vous pouvez même faire les deux pour deux occasions différentes !

Un repas 100% à la chinoise, c'est-à-dire que les plats sont communs et servis en même temps, il n'y a pas de "entrée-plat-dessert": les plats sont au milieu de la table et les convives les partagent.
Dans cette option, préparez vos plats en petites portions:
Pour 4 à 5 convives
Poulet aux trois tasses
Bar à la vapeur
Mapo tofu
Raviolis Guo Tie
Riz nature
Fruits pour terminer
Blogger Tricks

Du rouge pour le Nouvel An ! Youpo lazi : Huile parfumée et pimentée du Shaanxi 油泼辣子

La couleur rouge est le symbole de bonheur et de prospérité en Chine, pour le Nouvel An, on s'habille avec au moins un vêtement (ou un sous-vêtement) rouge, on décore la maison avec une touche rouge, et bien sûr pour le repas du Nouvel An, il faut avoir un plat rouge !
Je vous propose aujourd'hui cette huile rouge, elle est piquante, mais elle est surtout hyper parfumée ! Regardez dans la liste des ingrédients et vous allez comprendre !
Il suffit d'en mettre une pointe d'une cuillère à café dans vos nouilles, vos raviolis ou tout simplement dans votre riz blanc, hummm, le parfum qui s'en dégage.... c'est un bonheur pour moi !
Le nom de cette recette en chinois signifie littéralement "huile brûlante arrosant sur les piments". C'est un condiment très populaire dans le nord-ouest et le centre de la Chine, notamment la province du Shaanxi, mais aussi du Gansu.

Âne se roulant par terre 驴打滚 lǘdǎgǔn

Âne se roulant par terre, voilà le nom chinois de ce petit gâteau si doux avec l'extra moelleux de la pâte qui caresse le palais, le parfum du soja moulu et grillé et fourré d'une pâte de haricot azuki maison (celle du commerce est trop sucrée pour moi). Mais c'est dommage qu'il ne soit ni sexy en apparence ni photogénique !

C'est une spécialité de Pékin, une des variétés des célèbres xiaochi 小吃 (petit snack). Pourquoi l'appelle-t-on "âne se roulant par terre"? Il suffit juste d'un peu d'imagination. Autrefois la banlieue de Pékin était la campagne, les routes n'étaient pas encore goudronnées, mais en terre et il y avait des ânes qui travaillaient dans les champs. On disait que quand les ânes se reposaient, ils se roulaient par terre pour s'amuser, et ils se couvraient ainsi le corps de plein de terre. Voilà pourquoi ! Non toujours pas ? En fait c'est à cause des couleurs : la peau de l'âne est comme la pâte de haricot azuki, couleur marron foncée, la terre a une couleur similaire à la farine de soja grillée, voilà pourquoi quand on couvre la pâte azuki de farine de soja grillé on pense au fameux âne qui se roule par terre !  


Soupe de vermicelles de patate douce 粉条汤

Avec la patate douce, on peut faire des nouilles, le saviez-vous ? Ce sont plus précisément des vermicelles à base de fécule de patate douce, il y en a de différentes formes : des fines et rondes, des larges et plates, des plates et étroites...

Porc au caramel classique 红烧肉

Dans ma version habituelle du porc au caramel, je ne fais pas vraiment un caramel au préalable pour colorer les morceaux de viande, c'est juste le fait de faire mijoter dans le vin de riz shaoxing, la sauce soja et le sucre candi qui fait caraméliser le plat, très facile et moins gras tout en restant gourmand et délicieux. C'est la version qui s'appelle "Su Style 苏式" (la cuisine du Jiangsu), et on y met beaucoup de vin de riz shaoxing.

Il n'y a pas longtemps, j'ai fait la version classique, c'est-à-dire faire un caramel à base d'huile et de sucre, puis colorer les morceaux de viande. Cette version est un peu plus grasse parce qu'il y a un ajout d'huile, mais on sent davantage le parfum du caramel. J'aime les deux versions.
J'ai utilisé le cochon noir de Bigorre cette fois, sa chair est grasse, fondante et goûteuse, idéale pour cette recette !